Publié Jul 28, 2021
Eurofragance clôture l’année 2020 avec des ventes consolidées de 78 M€ et prévoit une croissance de 20 % en 2021
• L’entreprise termine l’année 2020 avec un chiffre d’affaires de 78 millions d’euros, soit une baisse de 13 % par rapport à l’année précédente qui s’explique par le repli de l’activité en parfumerie fine en raison de la pandémie.

• Après une récupération progressive au cours des deux derniers trimestres de 2020, l’entreprise a, durant le premier trimestre 2021, rattrapé et dépassé les niveaux de ventes et les résultats antérieur à la pandémie.  Cette année, l’entreprise espagnole prévoit que son chiffre d’affaires atteindra 94 M et que sa croissance se situera à 20 %.

• Ce redressement rapide illustre bien la solidité du plan stratégique d’Eurofragance visant à renforcer son leadership en parfumerie fine et à progresser dans les catégories Personal Care et Home Care.


Barcelone, le 28 juillet 2021 – Eurofragance, entreprise créatrice de parfums, clôture l’année 2020 avec un chiffre d’affaires de 78 millions d’euros, soit un recul de 13 % par rapport à l’année précédente.  La première année de pandémie aura eu sur les résultats de l’entreprise un impact peu significatif, malgré les répercussions de la Covid-19 sur quelques-uns de ses marchés clés comme l’Indonésie et les Philippines en Asie, ou encore le Koweït et l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient.  Les prévisions sont bonnes et les niveaux de ventes enregistrés durant le premier semestre 2021 dépassent les attentes.  Juan Ramón López Gil, directeur financier d’Eurofragance, affirme : « Notre chiffre d’affaires devrait atteindre 94 millions d’euros et notre croissance se situer aux alentours de 20 % au cours de cet exercice, bien que tous les marchés n’aient pas retrouvé une activité normale. »

La baisse se doit principalement au fort repli de la catégorie parfumerie fine durant la pandémie, en particulier au cours du deuxième trimestre de l’année  précédente.  Malgré tout, l’évolution est redevenue positive durant le premier semestre 2021 et le volume de ventes ainsi que les résultats ont rattrapé et dépassé ceux de 2019.  « Au cours de l’année, nous avons affronté un certain nombre de difficultés, mais nous sommes satisfaits de nos résultats car nous avons  résisté à cette première année de la pandémie.  Cela se doit à la résilience de nos employés et à la confiance de nos partenaires.  Notre production ne s’est arrêtée à aucun moment et nous avons pu continuer à leur fournir des services et des parfums de qualité.  Nous sommes restés leurs partenaires de référence », explique Laurent Mercier, CEO d’Eurofragance.

Le redressement rapide des résultats reflète la solidité du plan stratégique de l’entreprise et la puissance de son réseau mondial, avec trois usines et huit filiales réparties à travers le monde.  L’un des objectifs de l’entreprise est de croître verticalement, en confortant sa position de leader en parfumerie fine, tout en se développant dans d’autres catégories comme le Personal Care et Home Care, afin de rééquilibrer sa large gamme de produits.  Mais elle entend également progresser horizontalement pour accroître son influence en consolidant de nouveaux marchés en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en ASEAN.  À cet égard, Olegario Monegal, qui a récemment rejoint Eurofragance en tant que Global Business Unit Director, Home & Personal Care, a pour mission de diriger et d’accélérer la croissance dans les deux catégories.  Monegal affirme : « Cet esprit d’engagement qui caractérise Eurofragance a capté l’attention de beaucoup de clients partout dans le monde.   Et nous les remercions de nous avoir fait confiance.  C’est ce qui nous a permis de croître au fil des ans presque trois fois plus vite que l’industrie.

Durabilité et innovation, le grand pari d’Eurofragance

Levier transversal de la stratégie d’Eurofragance, le développement durable fait partie de la philosophie de l’entreprise qui entend produire des parfums de manière sûre et respectueuse pour l’environnement.  Cette année, des panneaux solaires ont été installés sur les toits de l’usine de Rubí (Barcelone), ce qui se traduira par une réduction de 35 tonnes de CO2 par an et permettra à l’usine de couvrir plus de la moitié de sa consommation électrique annuelle.  Dans cette ligne d’idée, l’entreprise a également décidé d’adhérer au Pacte mondial des Nations Unies en faveur du développement durable, rejoignant ainsi des milliers d’entreprises à l’échelle mondiale pour réaliser des actions entrepreneuriales responsables et œuvrer pour un monde  meilleur?  Enfin, cette année, l’entreprise présentera son premier rapport officiel de durabilité.
Partagez